Actualité

Bien me préparer

29-05-2018

Les choses avancent en toute quiétude : encore quelques semaines de formations (rares) puis le droit à continuer ou le loisir de me consacrer à d'autres activités. Pour celles-ci, la liste est établie :
- l'écriture par mauxais temps, l'agenda commence à s'émailler de rendez-vous dans des salons
- la randonnée par beau temps. Les itinéraires se choisissent pour rejoindre les marcheurs itinérants, selon la répartition d'Antoine de Baecque dans "Une histore de la marche" (Perrin)
- les petits plaisirs familiaux, qui appartiennent au domaine privé.

En ce qui concerne les formations, elles seront bonnes, puisqu'elles répondront à quatre critères indispensables :
- la rareté, pas plus de quatre jours par mois, d'octobre à avril...  ce ne sera pas éternel !
- le contenu : la syntaxe, l'orthographe, la RAEP, la lecture rapide ; fini les copies de concours
- le lieu : les endroits sympathiques, où l'accueil est simple et agréable, donc déjà visités
- le contexte : je laisse beaucoup d'ire-responsables à ceux qui sont contraints de travailler.

Suis-je compliqué ou difficile ? Je ne crois pas, mais enfin honnête !

La dernière ligne droite

05-05-2018

Passe,  passe le temps,
Il n'y en a plus pour très longtemps.

Ces paroles chantées par Georges Brassens trouvent leur pleine place dans mon existence. Non que je sois pressé de quitter cette Terre, mais parce que le monde professionnel va bientôt me perdre.
Et je le dis dans ce sens, car pour ma part, je vogue vers d'autres activités - littéraires, patrimoniales et randonneuses, ballades et balades - qui se mettent petit à petit en place.

  • en avril, le dossier de retraite est constitué.
  • en juin, l'abonnement au présent site s'achève et le lien s'éteindra
  • au cours de l'été, des sentiers échauffent les chaussures et le stylo
  • en octobre, je tire ma révérence.
  • mes nouvelles en lecture libre
  • ma bibliographie - les titres épuisés et surtout les disponibles
  • mon agenda... pour continuer à savoir quand qu'on va où.

Une page se ferme, entend-on souvent dans ces cas-là ; de mon côté, ce sont surtout de nouvelles pages qui s'ouvrent, prêtes à être écrites !

Formation ou formatage ?

27-02-2018

Certains avancent qu'avec l'âge, on gagne en sagesse. Une telle affirmation me fait froid dans le dos, surtout quand je regarde les plus jeunes recruteurs !
Pour occuper avec un maximum d'utilité la période qu'il me reste à courir dans le monde professionnel, je postule à des CDD ou des temps partiels. Jusqu'à présent, les réponses sont négatives et ce n'est pas là le plus grave. Quand des raisons sont avancées, elles tournent autour des idées : une équipe jeune, une intégration difficile, etc. Bref, le refus n'est pas dû à l'âge du candidat - le mien, mais à celui des personnels en place. Façon plus ou moins polie, plus ou moins maquillée qui amuse ceux à qui j'en parle et me déçoive en particulier.
Sur quoi fonder cette manière de voir, les faits les attestent-ils, ou sont-ce des a-priori ?

Du coup, j'intègre parfois à mes propositions des extraits d'un article de Senioractu qui parle de ce phénomène contreproductif : l'âgisme !
Mesdames, messieurs les recruteurs, vous qui souhaitez réunir des compétences, en formation ou en tout autre domaine, montrez que vous n'êtes pas vous-mêmes formatés.

Consulter les archives