Actualité

Dans la boule de cristal

05-12-2016

L'année 2016 tire à sa fin, que les fêtes qui s'annoncent soient joyeuses pour le maximum d'entre vous et consolent ceux qui souffrent.
L'année 2017 est prête à prendre la relève, qu'elle soit pleine de satisfaction pour chacun. Elle sera occupée en partie par deux périodes électorales : les présidentielles en avril, mai et les législatives en juin ; souhaitons qu'elle ne soit pas troublée par des évènements inattendus !

Les premières intentions se dessinent :
- on évoque une période de formation longue, la première option sérieuse ;
- on parle de projets à confirmer, l'incertitude semble être l'attitude privilégiée.
L'agenda est en ligne, par le même chemin : dans la colonne de droite.

Si tout va bien, 2017 sera ma dernière année complète, je mettrai comme d'habitude toute ma vigueur à transmettre le savoir accumulé, à fournir les meilleurs outils aux stagiaires - ils m'en savent gré et se montrent fidèles -, à partager les connaissances aux quatre coins de France... et de la francophonie !
L'avenir est déjà présent, la plume s'aiguise et mon site personnel d'auteur s'enrichit au fil du courant ; quand vous ne m'entendrez plus, vous viendrez peut-être me lire !

Des mots sur les maux

12-10-2016

Le fruit a muri en été, la récolte arrive à l'automne.
Pendant que le soleil brillait, entouré de l'équipe de la Piterne, j'ai travaillé à mettre des mots pour aider ceux qui souffrent à cause des lettres. Concrètement, nos cogitations, hésitations et recherches ont permis de créer une collection de livrets pratiques, consacrée à l’écriture sous toutes ses formes.
Baptisée « la Soluce », la série fournit des réponses concrètes aux questions : Comment écrire un conte ? Comment décrire un lieu ? Comment prendre des notes ? Comment faire une dissertation ? Etc.

L’association de littérature normande s'est mise en quête d’idées, d’informations et a soigné leur présentation. Déjà une soixantaine de thèmes ont pu être définis, la sélection des conseils et la mise en forme des livrets se sont déroulés avec un constant souci pédagogique.
Écartant les sempiternelles recommandations d’être génial, créatif, original ou de corriger les fautes, les promoteurs ont cherché à préciser comment être génial, créatif, original, quelles sont les fautes les plus fréquentes et comment les éviter, d'où la formule : se prendre la plume sans se prendre la tête.
Chaque numéro fourmille de solutions pratiques et directement applicables par les étudiants, les professionnels ou les littérateurs. Les 16 pages en A4 au format Pdf sont imprimables pour être opérationnelles en toutes circonstances. Le prix unique de 2,49 euros rend l’impression plus onéreuse que l’achat original.
Une trentaine de titres ouvrent la collection, appelée à s’étoffer sans attendre.

www.la-soluce.fr

Le bilan estival

29-06-2016

Comme pour les enseignants qui vont bientôt quitter leurs classes, l'heure est au bilan provisoire : ma carrière a débuté le 1er février 1987 au Foyer des jeunes travailleurs de Louviers, voilà vingt-neuf ans et demi que j'aide des personnes à évoluer ; c'est donc le 29e ou 30e bilan pour moi,

Cette année 2015-2016 m'aura appris que 20 à 75% des candidats formés ont réussi aux concours. Le taux s'élève avec la difficulté des épreuves : plus bas pour les agents de la fonction publique passant de C en B, plus élevé dans les concours d'attaché ou d'entrée aux IRA. Ces chiffres sont minorés ; je prépare aux épreuves d'admissibilité et les réussites sont mesurés après les épreuves d'admission ; les taux aux premières épreuves ne peuvent qu'être supérieurs !

Comme chaque année, j'ai rencontré des stagiaires qui ont comme principe de base qu'ils "font bien" et les mettre en garde contre tel ou tel écueil est clamé comme une dévalorisation. J'ai rencontré des responsables de formation pour qui le moindre regret de la part des stagiaires est une faute de ma part : une formation doit ressembler à un jeu télévisé, on se distrait sans efforts, on prépare tout le monde à la réussite... et on oublie, voire on feint que les évaluateurs finaux éliminent à tour de bras !

Enfin, je me console par les remerciements des candidats qui ont réussi ou échoué, mais qui avouent avoir appris ceci, avoir compris celà, avoir vécu les épreuves avec plus de sérénité, avoir trouvé une manière de mieux rédiger, avoir mis au point une stratégie pour dédramatiser l'écriture. Ces salutations constituent ma raison de faire et de continuer ; j'y gagne de la motivation et je les en remercie.

Consulter les archives