Actualité

Un roman en construction

17-01-2017

Qu'un romancier écrive, rien de bien nouveau ! Qu'il échange avec ses homologues, c'est plutôt discret mais assez classique.
Qu'un auteur présente, chapitre après chapitre, un ouvrage en cours d'écriture : voilà qui est plus original et permis grâce à Internet.

Depuis le début de l'année 2017, je retravaille un texte composé en 2013, inspiré de la nouvelle d'Émile Dumont : Rose et Guillaumin, publiée en 1861. Cette nouvelle racontait en quelques feuillets l'impossible mariage d'une jeune fille de Quillebeurf-sur-Seine, car son amoureux était trop miséreux aux yeux du père !
Pour charpenter cette épopée, j'avais réuni une somme d'informations sur les lieux, l'époque, la vie en ce temps-là : sans changer le fond, j'ai fouillé certains détails et enrichi le récit. Puis j'ai mis des mots dessus une première fois, avant d'oublier le roman dactylographié dans un carton d'archives.
Un peu de rangement et la boite est ressortie avec la première version, maladroite. Les données collectées étaient là aussi, je les ai compulsées de nouveau et les ai de nouveau complétées.
Ensuite, j'ai repris le texte, lui ai donné un titre provisoire Bouquet d'espoirs et le présente désormais dans une formulation plus aboutie. La conclusion originale fera rêver plus d'un lecteur.
Pourquoi Bouquet d'espoirs ? Le prénom de Rose m'a fait penser à une fleur et de là, à un bouquet. La fin de la version de 1861 laisse des espoirs aux amoureux trop pauvres, j'en ai conservé l'idée ! Mais ce titre reste provisoire.

Au rythme d'un chapitre toutes les trois semaines, le roman devrait être achevé avant l'été ; il disparaîtra alors du site et deviendra un livre plus classique.
Le préambule est en ligne depuis la mi-janvier. Les lecteurs découvriront petit à petit le récit en construction ; les commentaires sont les bienvenus, mais l'auteur entend rester seul maître de la version finale.

Dans la boule de cristal

05-12-2016

L'année 2016 tire à sa fin, que les fêtes qui s'annoncent soient joyeuses pour le maximum d'entre vous et consolent ceux qui souffrent.
L'année 2017 est prête à prendre la relève, qu'elle soit pleine de satisfaction pour chacun. Elle sera occupée en partie par deux périodes électorales : les présidentielles en avril, mai et les législatives en juin ; souhaitons qu'elle ne soit pas troublée par des évènements inattendus !

Les premières intentions se dessinent :
- on évoque une période de formation longue, la première option sérieuse ;
- on parle de projets à confirmer, l'incertitude semble être l'attitude privilégiée.
L'agenda est en ligne, par le même chemin : dans la colonne de droite.

Si tout va bien, 2017 sera ma dernière année complète, je mettrai comme d'habitude toute ma vigueur à transmettre le savoir accumulé, à fournir les meilleurs outils aux stagiaires - ils m'en savent gré et se montrent fidèles -, à partager les connaissances aux quatre coins de France... et de la francophonie !
L'avenir est déjà présent, la plume s'aiguise et mon site personnel d'auteur s'enrichit au fil du courant ; quand vous ne m'entendrez plus, vous viendrez peut-être me lire !

Consulter les archives